Les Aviateurs de l’autisme : une journée de voyage fictif visant à éliminer les obstacles aux voyages

Pour Jacob Thibault, âgé de 20 ans, de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, voyager à l’extérieur du Canada est un rêve de longue date. Étudiant du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse et youtubeur passionné, Jacob adore les nouvelles expériences et les nouvelles aventures.

 Maintenant qu’il est bientôt prêt à recevoir son diplôme de collège, les rêves de voyage de Jacob sont sur le point de devenir réalité. Sa mère, Erin, a prévu un voyage spécial pour célébrer l’obtention de son diplôme durant lequel ils se rendront tous deux à la jetée de Santa Monica en Californie.

 « Mes troubles autistiques rendent les projets comme les voyages très différents pour moi », a déclaré Jacob. « Je suis mal à l’aise lorsqu’il se passe beaucoup de choses en même temps. J’espère que l’environnement ne sera pas trop agité et pas trop bruyant. Je suis anxieux au sujet du contrôle de sécurité et du scanneur corporel. Mais même si je suis anxieux à l’idée de prendre l’avion, je suis tellement heureux de pouvoir faire ce voyage. »

 Aujourd’hui, Jacob a participé à la deuxième journée de voyage fictif, Les Aviateurs de l’autisme, à l’aéroport international Stanfield d’Halifax, organisée par Autism Nova Scotia et l’Administration de l’aéroport international d’Halifax (AAIH). Cette activité donne aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique et qui envisagent de voyager en avion l’occasion de découvrir les processus de l’aéroport, tels que l’enregistrement, le contrôle de sécurité et la zone des départs.

 « Les Aviateurs de l’autisme ont précisément pour objectif de répondre aux besoins de Jacob en matière de voyage », a déclaré Cynthia Carroll, directrice générale d’Autism Nova Scotia. « Bien que les aéroports puissent présenter des défis inattendus et accablants, ce partenariat contribue à réduire le stress lié aux voyages et facilite les voyages aériens pour les personnes autistiques et leurs proches. »

 Kelly Martin, gestionnaire des relations clients de l’AAIH, est tout à fait d’accord et a déclaré que l’une des priorités d’Halifax Stanfield était d’offrir une expérience de voyage positive et accessible à tous les passagers.

 « Nous sommes très fiers de la poursuite de notre partenariat avec Autism Nova Scotia, qui comprend la rencontre d’aujourd’hui et la fourniture d’un certain nombre d’outils et de ressources pour améliorer l’accessibilité des voyages, afin d’aider les personnes autistiques et leurs familles à mieux gérer l’expérience de l’aéroport », a ajouté Martin. « C’est l’une des nombreuses façons dont nous collaborons avec nos compagnies aériennes partenaires et les organismes gouvernementaux pour éliminer les obstacles au transport aérien. »

 Pour Jacob, ses futurs projets de voyage sont maintenant sur le point de devenir une réalité. Lorsque lui et sa mère seront en Californie, il espère visiter Legoland et Disneyland. Il a également hâte de jouer à PokemonGo sur la jetée de Santa Monica.

 « J’ai vraiment hâte de partir! Mon youtubeur préféré, Mystic 7, m’a incité à tenter de relever le défi de faire quelque chose de nouveau. Mon défi était de voyager loin de mon pays et maintenant j’ai la chance de sortir du pays pour tenter cette nouvelle aventure! »

 La journée de voyage fictif, Les Aviateurs de l’autisme, est proposée tous les deux ans. Cette année, 21 aviateurs ont pris part à cette rencontre. Le programme comprend également de la documentation générale disponible en ligne tout au long de l’année. Pour obtenir de plus amples informations, visitez le site www.autismnovascotia.ca/autism-aviators.