Inauguration des travaux : Halifax Stanfield entame la construction du parc logistique de fret aérien dans l’intérêt de la region

La saveur riche et fraîche du homard de la Nouvelle-Écosse et les composants aéronautiques de haute qualité fabriqués dans la région sont seulement deux exemples expliquant pourquoi la demande mondiale en faveur des produits du Canada atlantique ne montre aucun signe de ralentissement.

Consciente du potentiel d’expansion des exportations et du commerce régionaux, l’Administration de l’aéroport international d’Halifax (AAIH) s’apprête à construire un nouveau parc logistique de fret aérien qui apportera des avantages à l’ensemble de la région.

Aujourd’hui, Joyce Carter, présidente-directrice générale de l’AAIH, était accompagnée de Sean Fraser, secrétaire parlementaire du ministre de l’Environnement et du Changement climatique et député de la région Central Nova; Lena Metlege Diab, ministre de l’Immigration, au nom du premier ministre Stephen McNeil; Mike Savage, maire de la municipalité régionale d’Halifax; et Wilbert Marshall, chef de la Première nation Potlotek, à l’occasion d’une cérémonie d’inauguration des travaux marquant le lancement de la construction du parc logistique de fret aérien d’Halifax Stanfield.

« L’AAIH est ravie d’inaugurer officiellement le lancement des travaux de construction de notre nouveau parc logistique de fret aérien, qui augmentera encore davantage la capacité de fret de l’aéroport », a déclaré Carter. « Cette installation va créer des emplois, favoriser les échanges et augmenter la capacité de développer les exportations internationales, non seulement pour la Nouvelle-Écosse, mais également pour l’ensemble de la région. »

La réalisation du parc logistique de fret aérien a été rendue possible grâce aux investissements de 18 millions de dollars du gouvernement fédéral, de 5 millions de dollars du gouvernement provincial et d’une contribution de 13 millions de dollars de l’AAIH.

« L’inauguration des travaux de construction du nouveau parc logistique de fret aérien qui a lieu aujourd’hui se traduit par de nouveaux emplois pour notre collectivité à court terme. Mais son impact à long terme va augmenter la capacité d’entreposage des poissons et fruits de mer destinés aux marchés internationaux, ce qui va ajouter de la valeur à l’industrie des pêches de la région et soutenir les collectivités rurales de la Nouvelle-Écosse », a déclaré le député Sean Fraser.

Les exportations de fret à partir d’Halifax Stanfield ont connu une croissance record pendant cinq années consécutives. Au total, les exportations de fret aérien ont généré une production économique de 514,1 millions de dollars pour l’économie de la province. En 2018, l’économie du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard a également bénéficié des services de fret à Halifax Stanfield, car des marchandises d’une valeur de 65,7 millions de dollars ont été exportées via Halifax, ce qui a entraîné une production économique totale de 100,1 millions de dollars pour ces provinces.

Le Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a déclaré que la nouvelle installation de fret jouerait un rôle clé pour aider les entreprises de la Nouvelle-Écosse à commercialiser davantage de produits de classe internationale, notamment le homard vivant, sur les marchés internationaux.

« La nouvelle installation de traitement et de logistique du fret – la plus importante du Canada atlantique – améliorera considérablement notre réseau de transport », a déclaré le premier ministre Stephen McNeil. « Je suis heureux de voir augmenter les chances pour les entreprises de la Nouvelle-Écosse et de la région d’amener leurs produits de haute qualité sur le marché. La croissance de nos exportations contribuera à créer des emplois dans notre région et à consolider notre économie. »

L’AAIH est très reconnaissante de ce partenariat financier avec les gouvernements fédéral et provincial en vue de la construction de l’installation de fret, ainsi que du soutien de nombreux autres partenaires et parties intéressées tels que la municipalité régionale d’Halifax, qui a travaillé aux côtés de l’AAIH pour préparer et soumettre une demande de financement réussie.

Le parc logistique de fret aérien sera construit sur 25 acres de terrain inoccupé à Halifax Stanfield et comportera une nouvelle aire de chargement du fret, des bâtiments pour la manutention du fret, une installation de dégivrage des aéronefs et des aires d’opération associées à la fois côté piste et côté ville.

Cette installation devrait ouvrir ses portes au début de l’année 2021.