L’Aéroport international Stanfield d’Halifax évolue dans un marché agressif au sein du Canada atlantique. Pour maintenir son statut de plaque tournante aérienne du Canada atlantique, l’Administration de l’Aéroport international d’Halifax (AAIH) a entrepris un programme d’améliorations aéroportuaires (PAA) sur plusieurs années. Plusieurs phases de cet ambitieux programme ont déjà été menées à bien :

  • améliorations au hall d’arrivée des vols internationaux et intérieurs et aux salles d’embarquement côté sud
  • extension du parc de stationnement public et de la zone commerciale du hall principal – la Place de l’aéroport
  • construction d’une terrasse d’observation publique, d’un lotissement côté piste et d’une installation de traitement des eaux
  • création d’un nouveau réseau routier, comprenant une reconstruction du tunnel nord pour donner aux passagers un accès par voie terrestre au parc de stationnement situé du côté nord de l’aérogare, une reconfiguration des routes longeant le terminal pour améliorer la circulation des passagers et des véhicules grâce à la création de routes séparées pour le ramassage et le dépôt des passagers et à la création d’un double trottoir du côté nord de l’aérogare ce qui permet de diviser le trafic afin que les passagers à destination des États-Unis puissent être déposés sur le trottoir central tandis que les véhicules commerciaux (taxis, limousine, autobus) utiliseront la voie intérieure, adjacente à l’aérogare et enfin la construction d’un nouveau système routier en boucle et à sens unique pour améliorer la sécurité routière et l’orientation, réduire la congestion et accroître la capacité du réseau routier.
  • ouverture d’une installation de services aériens régionaux côté sud, d’un service de dédouanement pour les États-Unis
  • d’un garage couvert de 2300 places

Pour financer son PAA, l’AAIH a adopté une approche financière à plusieurs volets qui combine le réinvestissement des surplus d’exploitation, les emprunts, et les recettes des frais d’améliorations aéroportuaires (FAA). Les FAA de 28 $ (à compter du 1er janvier 2018) sont inclus dans le prix du billet des passagers en partance et servent à financer directement les améliorations aux installations aéroportuaires.