De forts vents et des pluies torrentielles causés par l’ouragan Fiona pourraient affecter votre horaire de vol. Veuillez vérifier le statut de votre vol avant de vous rendre à l’aéroport en contactant votre compagnie aérienne.

X
Voir la webcam

Aujourd’hui, lors de la première assemblée publique annuelle en présentiel en deux ans, l’Administration de l’aéroport international d’Halifax (AAIH) a exprimé que 2021 avait été une autre année difficile en raison de la pandémie de COVID-19, mais est restée optimiste par rapport à une forte reprise au cours des prochaines années.

« Au cours des deux dernières années, la pandémie de COVID-19 a créé des défis que nous n’aurions jamais pu prévoir », a déclaré Joyce Carter, présidente et directrice générale de l’AAIH. « Malgré les obstacles auxquels nous avons fait face, l’équipe d’Halifax Stanfield a continué à prioriser la santé et la sécurité ainsi que notre collectivité, ce qui nous a permis d’être bien positionnés lorsque les restrictions relatives aux voyages ont été assouplies et que l’activité a commencé à reprendre durant le deuxième semestre de 2021. »

En 2021, les recettes totales de l’AAIH étaient de 48,2 millions $, une augmentation de 6,9 millions $ par rapport à 2020, puisqu’un financement supplémentaire du gouvernement et la croissance des recettes tirées des frais d’amélioration aéroportuaire ont compensé des baisses plus importantes des revenus d’exploitation de base. Si l’on exclut l’aide gouvernementale et les frais d’amélioration aéroportuaire, les revenus d’exploitation de base de l’AAIH correspondaient à seulement 37 pour 100 de ceux d’avant la pandémie.

En 2021, les dépenses d’exploitation totales ont dépassé les recettes en raison de la poursuite de la dépression de l’activité liée aux voyages aériens. L’AAIH rapporte une perte nette de 34,9 millions $, comparativement aux 40,0 millions $ en 2020. L’AAIH prévoit que les dépenses d’exploitation aéroportuaires nécessaires continueront à surpasser les recettes pendant quelques années et qu’elle atteindra un équilibre en 2024.

« D’un point de vue financier, 2021 a constitué une autre année difficile. Nous avons connu une croissance très limitée de l’activité relative aux passagers et, par conséquent, plusieurs aspects de l’année 2021 ressemblent à ceux de 2020, comme nous l’avions prévu », a expliqué Paul Brigley, vice-président aux Finances et directeur financier de l’AAIH.

L’AAIH est reconnaissante de recevoir un versement unique de 5,6 millions $ du gouvernement du Canada dans le cadre du Fonds de soutien aux aéroports, un programme visant à aider les aéroports à maintenir des opérations sûres et efficaces.

En 2021, le gouvernement fédéral a également offert une assistance par l’entremise de la Subvention salariale d’urgence du Canada, d’une exonération des coûts de location du bail foncier et d’un financement des dépenses en immobilisations allant jusqu’à 14,7 millions $ pour soutenir les initiatives d’amélioration et de restauration de l’aérodrome nécessaires en vertu du Programme des infrastructures essentielles des aéroports.

Tout au long de l’année, l’AAIH a continué à contrôler les dépenses en mettant un accent considérable sur le soutien aux opérations sûres et efficaces de l’aéroport ainsi que sur le maintien de la fermeture de certaines installations et des consolidations opérationnelles, lorsque cela était possible.

« Nous sommes fiers du travail que nos employés ont accompli en 2021 pour garder les dépenses basses compte tenu des fluctuations de la demande de voyages », a souligné M. Brigley. « Nous prévoyons toutefois qu’il faudra encore quelques années pour revenir à une situation financière positive, ce qui explique pourquoi nous devons continuer de nous concentrer sur le contrôle des coûts. »

Néanmoins, les perspectives à long terme pour l’aéroport demeurent solides et l’AAIH est heureuse de penser aux jours meilleurs à venir. En 2022, les services aériens reprendront dans les trois secteurs (vols intérieurs, internationaux et transfrontaliers américains) et l’activité relative au fret aérien continuera de se redresser.

« Alors que nous composions avec la pandémie, l’année 2021 nous a redonné espoir par rapport à l’avenir à Halifax Stanfield », a affirmé Mme Carter. « Nous sommes prêts à servir notre collectivité, nos partenaires sectoriels et les entreprises de l’aéroport alors que l’activité relative aux voyages augmente de nouveau. »