De forts vents et des pluies torrentielles causés par l’ouragan Fiona pourraient affecter votre horaire de vol. Veuillez vérifier le statut de votre vol avant de vous rendre à l’aéroport en contactant votre compagnie aérienne.

X
Voir la webcam

La Chine est le principal marché d’exportation pour le homard vivant de la Nouvelle-Écosse

Une autre étape importante a été franchie à Halifax Stanfield en 2017, avec 34 051 tonnes de fret traitées à l’aéroport, soit une augmentation de 2,2 % par rapport au record établi l’année précédente. C’est la quatrième année consécutive de croissance du volume de fret à la porte d’entrée aérienne de la région.

La valeur en dollars canadiens des exportations de fret s’est élevée à près de 446 millions de $, en hausse de 10,2 % par rapport à l’année précédente, soit une augmentation de plus de 41 millions de $. Les poissons et fruits de mer en forte demande et à haute valeur, y compris le homard de renommée mondiale de la Nouvelle-Écosse, représentent environ la moitié de la valeur de toutes les exportations, soit 220 millions de $ et leur volume s’élève à 10 234 tonnes.

« Grâce à la récente ratification de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, la demande en faveur des poissons et fruits de mer de la Nouvelle-Écosse continue d’augmenter en Europe. Nous continuons également à observer une forte croissance en Asie, en particulier pour les exportations de homard vivant », a déclaré Bert van der Stege, directeur commercial de l’Administration de l’aéroport international d’Halifax (AAIH). « En fait, la Chine est notre principal marché pour le homard vivant de la Nouvelle-Écosse et le volume des exportations vers ce pays a augmenté de 63 % par rapport à l’année précédente, soit le double de la croissance moyenne des exportations vers les autres pays de destination. »

La demande constante en faveur d’exportations de la région, en particulier de produits périssables, notamment les fruits de mer frais, exigera des investissements supplémentaires dans les installations aéroportuaires. « Notre rôle en tant qu’administration aéroportuaire est de faciliter le transport efficace et en temps voulu des exportations de notre région vers les marchés internationaux », a ajouté M. van der Stege. « Sachant que chaque cargo Boeing 777 qui décolle de notre aéroport génère 1,5 million de $ pour l’économie régionale, nous prenons conscience du rôle important que nous jouons en tant que moteur économique de la croissance de notre région. »

À l’automne dernier, l’AAIH a présenté une demande de financement au gouvernement fédéral dans le cadre du Fonds national des corridors commerciaux (FNCC). Si la demande est acceptée, ce soutien financier permettra à l’aéroport de poursuivre sa croissance et de soutenir la chaîne logistique du fret grâce à l’aménagement d’un parc logistique de fret aérien. S’il est réalisé, ce projet permettra de créer des emplois, d’améliorer l’infrastructure de transport et la manutention du fret, d’augmenter les échanges commerciaux et d’élargir la capacité de promotion des exportations internationales.

Situé à côté de l’installation de fret existante, le nouveau parc logistique de fret aérien d’Halifax Stanfield offrirait des installations plus spacieuses pour les services de manutention au sol et d’entreposage ainsi que des espaces supplémentaires pour le stationnement des aéronefs. Cela se ferait en collaboration avec un promoteur du secteur privé en vue d’aménager environ 25 acres de nouveaux terrains entièrement viabilisés côté piste.

Les autres produits de haute valeur expédiés d’Halifax Stanfield sont les machines industrielles, les pièces d’aéronefs et d’astronefs, les instruments d’optique, de photo, de médecine et de chirurgie, le matériel électrique et les produits pharmaceutiques.

En 2017, les transporteurs aériens qui expédiaient des marchandises d’Halifax Stanfield étaient Air Canada, ASL Airlines, Atlas Air, Cargojet, DHL, FedEx, Korean Air Cargo, National Air Cargo Group, Qatar Airways Cargo, WestJet et Yangtze River Airlines/Suparna.